SOS-ECRANS

Sur cette page, plusieurs études démontrent les dangers de la sur-utilisation des écrans. Je vous invite à prendre connaissance de cette présentation de Joël Monzée, docteur en neurosciences, directeur-fondateur de l’Institut du développement de l’enfant et de la famille. Il est professeur associé au département de psychiatrie de l’Université de Sherbrooke (Québec) et chercheur au Laboratoire Éducation, Santé et Situation de handicap de l’Université de Montpellier (France).                 https://www.youtube.com/watch?v=LQxE36s9RHk

 

                                              Bienvenue sur la page de SOS-ECRANS

Plus de cent spécialistes en éducation et en santé participent à SOS-ÉCRANS. Ils appuient, informent et aident à faire progresser ce projet de sensibilisation. Il est important de noter que les spécialistes participants ne sont aucunement responsables du contenu communiqué aux utilisateurs.

Bienvenue aux parents, aux enseignants, aux intervenants/es et aux adultes responsables, soucieux du bien-être de la petite enfance.


Mon nom est Marc Grenier, président de Fondation Lory et je suis l’unique responsable du projet SOS-ÉCRANS.
Si vous avez des commentaires, des suggestions, des critiques, etc…
écrivez-moi ; l’opinion publique fait grandir !                               projetlory@gmail.com

 

Le Projet Lory a pour mission de promouvoir de belles valeurs en bas âge.       Quatre projets pilotes et une étude scientifique ont confirmé la pertinence                de notre mission.

Plus de 15 000 enfants ont connu Lory et ses amis, du Québec jusqu’au Nunavik.

Le Projet Lory est l’outil parfait pour informer les enfants.        www.projetlory.com

POURQUOI SOS-ÉCRANS ?

Les problèmes sociétaux que l’on connait : violence. intimidation, inégalité, décrochage scolaire, obésité etc., sont dus en grande partie une sur-utilisation des écrans.

Je suis conscient que les écrans ont aussi des côtés positifs et qu’il sera impossible de changer les habitudes des gens. Mais, je suis persuadé, qu’en informant les adultes responsables, il sera possible de diminuer ou de mieux contrôler l’utilisation des écrans en bas âge…ce qui fera une grande différence !

DONNONS UNE CHANCE AUX JEUNES ENFANTS D’AVOIR UN BON DÉPART DANS LA VIE. ILS N’ONT PAS BESOIN DE SE FAIRE PROGRAMMER – QUOTIDIENNEMENT- PAR DES MESSAGES CONTRAIRES À UN DÉVELOPPEMENT SAIN.

OBJECTIFS DE SOS-ÉCRANS

  1. Informer directement les enfants sur la façon de bien utiliser les écrans;
  2. Sensibiliser les parents, les intervenants/es et les décideurs, aux dangers des écrans;
  3. Créer un blogue afin de partager des opinions (problèmes / solutions).

ASSEZ PLACOTÉ, PASSONS AUX VRAIES AFFAIRES…

Des milliers d’études provenant de tous les coins de la planète confirment les dangers des écrans, particulièrement en bas âge.

  • Au début du primaire, un enfant a vu à l’écran près de 250 heures de publicités sur la malbouffe ;
  • Vers la fin du primaire, il a vu 100 000 actes d’agressions et plus de 8 000 meurtres ;
  • L’exposition à la violence a augmenté de 400% ces 10 dernières années.  

 

LES LIENS DE CETTE PAGE VOUS CONFIRMENT QUE…

      Télé

  1. 58% des enfants mangent devant l’écran
  2. 42% ont la télé allumée du matin au soir
  3. 53% ont la télé dans la chambre
  4. 81% sans supervision parentale
  5. Plus de 35 hres / sem. devant les écrans
  6. Trois hres télé / jour augmente de 25% les risques de devenir intimidateurs de 6 et 11 ans
  7. 47% des enfants de moins de 3 ans utilisent un écran interactif
  8. Pour le Conseil supérieur de l’éducation du Québec, la téléviolence augmente les comportements         violents dans les écoles
  9. Des études ont démontré que plus un enfant regarde la télé, plus il devient agressif.
  10. Matt Groening interdisait à son fils de 12 ans « Les Simpson » alors qu’il en était le réalisateur
  11. En 2001, Michael Rich, Directeur du Centre Médias et Santé de l’Hôpital pour enfants de Boston,         déclarait au nom de l’Académie des pédiatres des États-Unis que « plus de 3500 études ont                   reconnu le lien entre les spectacles violents et les comportements violents »
  12. Pour le Conseil supérieur de l’éducation du Québec, l’exposition répétée à la téléviolence a effectivement contribué à l’augmentation du nombre d’enfants au comportement troublé dans les écoles primaires du Québec

    Jeux vidéos

  13. Avec certains jeux vidéo, on vous fournit une manette pour commettre vous-même les crimes, y compris   une manette qui vibre quand le joueur égorge sa victime. On comprend mal comment l’empreinte pourrait ne pas s’enraciner dans les esprits et comment l’empathie des adolescent-e-s pourrait s’épanouir
  14. Au lieu de simplement regarder, l’enfant peut maintenant commettre les crimes lui-même. Selon le Dr. Michael Rich, porte-parole de l’Académie des pédiatres des États-Unis, le jeu vidéo est un l’outil idéal      pour apprendre la violence aux enfants
  15. L’enfant gagne des points en pourchassant des piétons avec son auto, en écrasant des femmes enceintes,     en tuant des prostituées à coups de bâton de baseball, en torturant des prisonniers, en faisant feu sur des policiers
  16. La violence des jeux vidéos a plus d’impact que la violence de la télé et du cinéma
  17. Les ventes de jeux vidéos en 2016 ont dépassé 99 milliards dans le monde
  18. 40% des jeux M utilisés par les enfants entrainent les recrues de l’armé US
  19. Tueurs (écoles), sont inspirés / programmés par les JVidéos
  20. Jeux de courses ; la vitesse et les accidents deviennent une banalité
  21. Moyenne mondiale des joueurs– 20 hres / sem.

    Divers

  22. Les consoles de jeux vidéo, les jeux d’ordinateur ou les tablettes ne peuvent pas remplacer les jouets traditionnels (rapports d’experts)
  23. Selon la Société canadienne de pédiatrie, le comportement sédentaire des jeunes Canadiens est le principal responsable de cette épidémie d’obésité.
  24. Les 10 ans et plus passent en moyenne 7 heures 48 minutes par jour devant la télévision, à jouer à des jeux vidéo ou sur l’ordinateur. Presque quatre fois le temps recommandé par les pédiatres
  25. Les familles réclament des interventions précises de la part des décideurs publics
  26. Selon la Société canadienne de pédiatrie, la consommation médiatique contribue au déficit d’attention-hyperactivité, aux comportements agressifs et violents, au tabagisme, à l’alcoolisme, à la mauvaise alimentation, à l’obésité, à la faible estime de soi
  27. Les enfants souffrant de myopie sont deux fois plus nombreux qu’il y a 20 ans en Amérique du Nord, et ce trouble de la vision se développe à partir de 6 ans, selon plusieurs études scientifiques.                                     La sur-utilisation des écrans serait en cause
  28. Des études sérieuses montrent que lorsqu’on retire l’ordinateur de la chambre de l’enfant, son sommeil s’améliore et les résultats scolaires progressent de 10 à 15 %
  29. Enfin, il est prouvé que l’exposition précoce des enfants (avant l’âge de 3, 4 ou 5 ans) entraîne des troubles du déficit de l’attention. Les enseignants confrontés à des classes d’une trentaine d’enfants constatent régulièrement leurs difficultés à se concentrer

QUELQUES RAPPORTS D’EXPERTS

Le centre de transfert pour la réussite éducative du québec / CTREQ

Des liens potentiels entre la télé, les jeux vidéo et le TDAH
http://rire.ctreq.qc.ca/2010/07/la-television-et-les-jeux-video-pourraient-contribuer-a-accroitre-les-problemes-dattention-chez-les-jeunes/

Conséquences nocives de cette addiction aux écrans :

  • abandon de toute autre activité, isolement social
  • diminution du sommeil, mauvaise hygiène corporelle et mauvaise alimentation…
  • répercussion sur les apprentissages scolaires
  • augmentation de l’anxiété, irritabilité, syndrome dépressif, impulsivité
  • maux de tête, sécheresse oculaire, douleur dorsales

https://sites.google.com/site/tdahetalors/home

De plus en plus d’enfants aveugles


Si la génétique est en cause, la surutilisation des écrans et le peu de temps passé à jouer dehors sont de nouveaux facteurs en jeu. Aujourd’hui,
dès 8 ou 9 ans, des enfants ont déjà une forte myopie bien installée, alors qu’avant c’était plutôt vers 12 ou 13 ans.
https://www.linkedin.com/pulse/de-plus-en-denfants-aveugles-diane-sabourin

La télé détruit votre cerveau et, plus encore, elle détruit celui de vos enfants. On n’y peut rien, sauf essayer
de comprendre ses effets (pas toujours ceux qu’on croit), pour mieux s’en servir et même exploiter ses aspects positifs.

http://www.vie2science.com/article-les-ecrans-transforment-notre-cerveau-94921966.html


Les jeux vidéo violents ont-ils un effet néfaste sur le comportement ? Selon une étude conduite avec des chercheurs européens et américains, certains titres favoriseraient les attitudes asociales et immorales.
http://www.numerama.com/magazine/28376-les-jeux-video-violents-auraient-bien-un-impact-sur-le-comportement.html

Avoir une console de jeu à la maison pourrait affecter le rendement scolaire de certains garçons
http://rire.ctreq.qc.ca/2010/03/avoir-une-console-de-jeu-a-la-maison-pourrait-affecter-le-rendement-scolaire-de-certains-garcons/

« Aimé : L’enfant et les écrans de Sylvie Bourcier nous accompagne comme éducateurs face aux technologies et nous indique à quel âge et à quelle fréquence il est approprié d’exposer un enfant aux différents écrans. De l’écran passe-temps à l’écran encyclopédie, l’auteure explique aussi de quelle manière les utiliser comme outils de communication dans la famille. »

http://www.editions-chu-sainte-justine.org/livres/enfant-les-ecrans-212.html

Le tout numérique ne tient pas ses promesses concernant les apprentissages. Les familles anxieuses de la réussite scolaire de leurs enfants luttent tous les jours contre l’usage exclusivement récréatif et chronophage que les enfants en font en réalité. Elles doivent être informées des dommages que cela cause d’autant plus gravement
que l’imprégnation aura été précocement intensive. Orthophonistes, psychomotriciens alertent sur les retards de développement, les enseignants sur les difficultés d’attention et l’excitation ainsi que sur la perte du sens de l’effort scolaire…

https://elisabethbatonherve.com/2017/01/03/une-association-pour-reduire-le-temps-decran/

Association des retraités/es de l’éducation
http://areq.qc.net/

Définition de écran…ce qui empêche de voir
http://www.edupax.org/biographie-48.html

Les écrans : Libération ou esclavage

 

VIDÉOS À ÉCOUTER

ARTICLES INTÉRESSANTS

  • 017-01-19 / POURQUOI LA TÉLÉ FAIT-ELLE GROSSIR ?

E-Santé *Écouter la télé donne faim/TVA novembre 2012 **L’obésité augmente avec le temps-télé/TPE-obésité) Une heure de + par jour = 167 calories en +

  • 2017-01-10 / VOICI UN PETIT CONSEIL BIEN SIMPLE AUX SCEPTIQUES qui ne voient pas (ou refusent de voir) les effets négatifs de l’exposition des enfants aux écrans.

Éléments méthodologiques/ingrédients de la potion préparatoire à la déconnexion *Joël Monzée/vidéo

EN SAVOIR PLUS / http://jacbro13.com/colloques/uqtr/c2-actu.php

http://www.alertecran.org/

ACTUALITÉS pour une CONSOMMATION MÉDIATIQUE ÉCLAIRÉE (ACMÉ)

http://www.academia.edu/3189115/Plaidoyer_pour_une_consommation_m%C3%A9diatique_%C3%A9clair%C3%A9e


Articles de Jacques Brodeur
Consultant, formateur et conférencier
http://www.edupax.org/biographie-48.html

Biographie de Jacques Brodeur
http://www.edupax.org/biographie-48.html

Jacques Brodeur : «Se servir des écrans au lieu de se laisser asservir par eux»
http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Jacques-Brodeur-Se-servir-des-ecrans-au-lieu-de-se-laisser-asservir-par-eux-2013-06-04-968763

VOIR PLUSIEURS ARTICLES DE JACQUES BRODEUR…TRÈS INTÉRESSANTS

Jacques Brodeur a enseigné durant 30 ans et œuvre comme consultant, conférencier et formateur dans les domaines de l’éducation à la paix, l’éducation aux médias, la prévention de la violence et la promotion de saines habitudes de vie.
http://www.edupax.org/articles-de-jacques-brodeur.html